Comment différencier entre une tendinite et une capsulite à l’épaule?

 In Physiothérapie

Ce n’est pas toujours facile de différencier une tendinite d’une capsulite sans recourir à l’aide d’un spécialiste.

Quand on parle d’une tendinite (ou tendinopathie) à l’épaule, on fait référence à une inflammation du tendon généralement causée par des mouvements répétitifs, un grand effort ou un traumatisme. On pourrait la définir comme l’usure des tendons avec le temps et par l’excès d’utilisation.

Ce type de tendinite affecte notamment la coiffe des rotateurs, où se regroupent quatre muscles qui assurent la stabilité de l’épaule, soient le supra-épineux, l’infra-épineux, le sous-scapulaire et le petit rond. Elle peut aussi se présenter au niveau du tendon du biceps.

Une tendinite ou tendinopathie se caractérise par de fortes douleurs au niveau de l’épaule. Elles se manifestent souvent pendant la journée lors d’efforts ou pendant la nuit, quand la personne affectée se couche sur l’épaule concernée.

Dans la plupart des cas, elle sévira chez des personnes devant réaliser des mouvements répétitifs d’élévation du bras durant les journées de travail.

Pour la traiter, on doit parfois faire usage de médicaments anti-inflammatoires et antalgiques en plus des thérapies chez un spécialiste. Quand la rééducation et les traitements médicamenteux ne suffisent pas, il faudrait envisager une intervention chirurgicale.

Le temps de guérison varie et il faut prévoir plusieurs mois pour retrouver la mobilité d’avant.

Quand on fait référence à une capsulite àl’épaule, on parle d’une douleur ou d’un enraidissement de l’articulation. Il s’agit d’une rétraction de la capsule articulaire. En fait, on parle de la couche la plus épaisse qui entoure l’articulation et qui permet les mouvements tels la flexion, l’adduction, l’abduction et la rotation. Elle est aussi connue sous le nom de capsulite rétractile. Elle guérit spontanément en 18 mois dans la grande majorité des cas.

Cette capsulite peut être causée par une blessure, un traumatisme, une immobilisation du membre (plâtre ou attelle) ou une condition systémique. Elle se caractérise généralement par des douleurs permanentes de modérées à fortes qui surviennent surtout pendant la nuit, affectant la qualité du sommeil. Elle se caractérise aussi par une raideur de l’articulation qui affecte notablement les mouvements.

Parfois, pour la traiter, on doit recourir à une ou plusieurs infiltrations ainsi qu’aux anti-inflammatoires et, bien sûr, aux traitements d’un spécialiste.

Voici quelques conseils, pouvant être appliqués à la maison, pour soulager la douleur et retrouver de la mobilité:

  • Appliquer une compresse chaude sur la zone affectée ou même prendre une douche chaude.
  • Faire des petits exercices tels que des étirements lorsque la douleur n’est pas intense. Si la douleur revient, il faut arrêter pour que la douleur n’augmente pas.

N’hésitez pas à consulter votre physiothérapeute lorsqu’une douleur à l’épaule vous semble inhabituelle.

Recent Posts